I)L’histoire de la bombe H.

Un physicien Hongro américain nomme Édouard Teller, découvre en 1940 la possibilité d’utiliser la puissance produite par l’explosion d’une bombe atomique pour déclencher le processus d’une fusion nucléaire. C’est ainsi que Édouard Teller se rend au laboratoire de Los Alamos (département de l’énergie des USA) pour travailler sur la bombe atomique (sous la direction Oppenheimer) afin d’essayer de réaliser son projet. Suite aux difficultés rencontrées à cette réalisation, le projet de la bombe à fusion a été abandonné, ce qui provoque une grande déception pour Teller. Ce dernier refuse de s’engager dans les différents calculs pour la bombe à fission, car Teller ne s’intéresse qu’à la bombe à fusion. Klaus Fuchs (physicien allemand participant au projet Manhattan) le remplace, mais s’avère par la suite être un espion soviétique. Tailler, ainsi que Fuchs, va participer à de nombreuses conférences sur lesquelles les propriétés des différents combustibles thermonucléaires seront discutées.
Après l’explosion de la bombe à fission (au plutonium) par les Soviétiques en 1949, les Américains décident de garder leur statut de première puissance nucléaire en lançant une recherche d’une bombe encore plus puissante que la bombe à fission : en l’occurrence la bombe à fusion.
Le président Harry Truman demande à cet effet au laboratoire de Los Alamos de développer la bombe à fusion. Robert Oppenheimer est contre ce projet, car il estime que ce type de bombe est trop dangereuse pour l’humanité. C’est ainsi que Eduard Teller est chargé de continuer ce projet. Il crée alors un prototype, mais celui-ci ne répond pas aux attentes.
Le physicien, Stanislaw Ulam (mathématicien Américain d’origine polonaise) découvre que le prototype de Teller ne correspond pas à l’objectif souhaité.
Ulam suggère une nouvelle méthode qui consiste à utiliser les ondes de choc produites par la bombe à fission pour déclencher le système d’allumage de la fusion.
Le physicien, Teller prend en compte cette innovation et la modifie en utilisant des radiations au lieu des ondes de choc.

fireball
Champignon de fumée créée par l’explosion d’une bombe H.

Retour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s