La bombe française et celles des différentes nations.

La première bombe H française fut lancée le 24 août 1968 à 600 mètres au-dessus de Fangataufa dans l’Océan Pacifique. Cette bombe avait une puissance de 2,6 mégatonnes. Elle fut élaborée par un ingénieur de l’armement français : Michel Carayol. Suite à des recherches effectuées en 1960 (il ne suffit pas de chauffer le deutérure de lithium 6, mais de le comprimer afin d’obtenir une réaction de fusion « très énergétique »), Michel a pu élaborer un prototype équivalent à celui de « Teller-Ulam ». Deux étages étaient distinguables, le premier est à fission et le second à fusion, le tout entouré d’une couche d’uranium.

Voici une représentation de la bombe thermonucléaire française.

bombe française

La France devient la 4e puissance thermonucléaire en 1968, après la bombe américaine en 1952, la bombe soviétique en 1961 et la bombe H chinoise en 1958. La Grande-Bretagne n’eut pas assez de technologie américaine pour construire leur bombe thermonucléaire, mais créa en 1957 une bombe à plusieurs mégatonnes (énergie libérée par une explosion d’un million de tonnes d’explosif [TNT]).

Retour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s