Le missile.

Les missiles mer-sol, comme son nom l’indique sont des missiles balistiques pouvant être lancés d’un sous-marin où du sol. Les missiles sont dotés d’une technologique, appeler le mirvage, qui leur permet d’équiper un missile de plusieurs têtes nucléaires (dans un missile balistique, on retrouve plusieurs petits missiles nucléaires [nommé ogives : c’est la partie antérieure d’un projectile contenant la charge destructive] : de 3-12 pour les USA et de 3-10 pour l’URSS). Une fois en contact avec l’atmosphère, chaque « petit » missile suit sa trajectoire attribuée. Cette technique est avantageuse pour plusieurs raisons : elle permet d’avoir un plus gros impact sur la cible (car plusieurs petits missiles provoquent un dommage plus important qu’un gros missile), plusieurs cibles peuvent être visées (dans un rayonnement assez vaste) au lieu de deux grands missiles (c’est plus économe). De plus avec la technologie mirvage, le pourcentage de « petits » missiles abattu et minime, car les antimissiles ne peuvent pas abattre 10 missiles à la fois. Et enfin, cette technologie engendre un dégât maximal pour un nombre minimal de missiles.

497px-Trident_II_missile_image
Photo d’un missile jaillissant hors de l’eau.

Retour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s